Conversation Design

Qu’est-ce que le Conversation Design ?

Le Conversation Design est un type de design appliqué aux Voice User Interfaces. En ce sens, il s’inspire des interactions humaines ou plus particulièrement des conversations humaines. Ce qui fait son intérêt et le rend si accessible aux utilisateurs pour qui il a été conçu, c’est qu’il est intuitif.

Ainsi, le fonctionnement des interfaces ayant recours au Conversation Design est très vite assimilé par les utilisateurs. Précisons que le Conversation Design est pluridisciplinaire en ce qu’il regroupe différents domaines du design. Notamment le Voice User Interface Design, l’Audio Design et l’UX Design pour ne citer que ceux-là. 

A ce titre, il incombe au conversation designer de regrouper ces formes de design transverses dans une seule et même interface. Pour ce faire, il doit prévoir une suite d’interactions entre l’utilisateur et l’intelligence artificielle. Or, il doit composer avec les contraintes technologiques de même qu’avec les besoins de l’utilisateur.

C’est pourquoi, il commence par définir un happy path qui constitue une suite d’interactions parfaites car prévisibles. Dans un deuxième temps, le Conversation Design implique d’anticiper les réactions imprévues de l’utilisateur de manière à les encadrer. 

La difficulté réside alors dans le maintien d’une conversation fluide tenant compte du contexte mais aussi du sens implicite des échanges. Dans ce cas précis, le designer s’en remettra aux enseignements de Shannon et Weaver ainsi qu’à ceux de Paul Grice. Ce dernier a consacré la notion de principe de coopération. En clair, elle suggère que deux interlocuteurs conversant cherchent à parvenir à un objectif commun. Pour ce faire, leur conversation doit être conduite de manière efficace, raisonnable et coopérative. 

Il en va de même avec le Conversation Design, à la différence près que le designer va anticiper les interactions dans un flow-chart. De la sorte, il aura une vision globale de l’expérience vocale et de sa dimension conversationnelle. Avant même de concevoir ce flow, il pourra recourir à d’autres méthodes lui permettant de cerner au mieux la persona de ses utilisateurs. Outre la persona, il lui faudra prévoir les cas d’usage ainsi que d’autres facteurs propres à l’utilisateur. 

Sigismond de Malleray