Le Moulin à Paroles #69 – Audio learning

audio learning
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le Moulin à Paroles : la revue de presse par l’équipe Vokode. Nous vous proposons une sélection d’articles autour de l’audio digital marketing. Cette semaine, focus sur l’audio learning.

Technologie Vocale

Google Assistant et Rivet apprennent à lire à vos enfants

L’audio learning peut être vocal : Rivet est une application digitale (web et mobile) dédiée à l’apprentissage de la lecture et existant jusque là en standalone. Mais ç’en est bientôt fini : Google Assistant l’intégrera à compter du 15 octobre. Créée dans le cadre de la branche expérimentale de Google : area 120, l’intégration de Rivet vient confirmer son succès. Elle permet un apprentissage à distance qui prend tout son sens à l’heure du Covid-19. Destinée aux enfants de 6 ans et plus, Rivet propose une sélection de 3 500 livres traduits en version anglaise et espagnole, classés par niveau de difficulté. Rivet interagit avec le jeune lecteur pour améliorer sa prononciation ou proposer des définitions du dictionnaire. Une application qui n’est pas sans rappeler son équivalent indien, Bolo. Être et avoir.

👉 + d'explications sur voicebot.ai

Podcast

Audio learning et podcast

L’audio learning, c’est aussi et surtout du podcast. Podmust et Audion décryptent pour nous le potentiel du podcast appliqué à l’apprentissage. Un article exhaustif qui remonte aux débuts de l’audio learning avec Radio Sorbonne lancée en 1947. 73 ans plus tard, le podcast est en passe de s’imposer comme le format idéal de vulgarisation. Et ce, pas seulement pour les étudiants mais aussi pour les entreprises en interne, comme en témoignent les nombreux exemples qui fleurissent un peu partout sur la toile. Savoir c’est pouvoir.

👉 + d'explications sur podmust.com

Production Audio

L’audio branding : propriété exclusive ou bien commun ?

Sound of the year 2020 – Audio UX & Pantone

Depuis l’apparition du jingle, les marques ont toujours considéré leur identité sonore comme leur propriété exclusive. Or, ce parti-pris interdit interdit purement et simplement aux consommateurs d’interagir avec cette identité. C’est regrettable en ce que ces consommateurs sont aussi les premiers ambassadeurs de la marque. Pourtant les choses sont en train de changer, grâce à des startups telles que Vurbl, Audio UX ou Blerp. Celles-ci considèrent l’identité sonore comme la propriété du plus grand nombre. Audio UX a d’ailleurs joint le geste à la parole dans le cadre de la promotion de la couleur 2020 de Pantone. Pour l’occasion, la startup avait développé une banque de sons open source. N’importe qui pouvait venir y piocher pour créer des mélodies originales et décliner l’identité de marque à l’infini. Cette collaboration devrait d’ailleurs se poursuivre en 2021. Pour autant, la majorité des marques restent sur leurs acquis, voire ne s’emparent pas du potentiel de l’audio branding. Peut mieux faire ?

👉 + d'explications sur forbes.com

Inscrivez-vous à la newsletter vokode

Recevez chaque semaine le meilleur de l’actualité à propos des assistants vocaux et des innovations liées à l’audio digital. 

Les articles similaires

Assistant Alexa revue du vocal

Le Moulin à Paroles #60

Le Moulin à Paroles : la revue de presse par l’équipe Vokode. Nous vous proposons une sélection d’articles sur les technologies vocales. L’assistant Alexa célèbre ses 5

Lire plus »
revue de presse vocal expérience client

Le Moulin à Paroles #55

Le Moulin à Paroles : la revue de presse par l’équipe Vokode. Nous vous proposons une sélection d’articles sur les technologies vocales. Cette semaine, nous nous intéressons notamment à

Lire plus »