Vie privée : les paramètres de Google Assistant modifiés

L’affaire des écoutes a fait couler beaucoup d’encre, d’autant plus que la plupart des assistants vocaux étaient concernés. En réaction, chaque fabricant a fait son apologie et mis en place des mesures. A commencer par Apple qui s’est expliqué en août sur le traitement des données collectées. Amazon a donné la possibilité aux utilisateurs d’Alexa de passer en revue leurs données et de les rendre exploitables ou non. Enfin, Google a modifié les paramètres de Google Assistant, rejoignant ainsi le mouvement

La firme de Mountain View revoit les paramètres de Google A

Pour rappel, la tourmente débuta en juillet quand Google apprit qu’un prestataire faisait fuiter des enregistrements d’utilisateurs néerlandais. Dès le lundi qui suivit les faits, les paramètres de Google Assistant firent déjà l’objet d’une première modification.

Les utilisateurs obtinrent alors plus d’options de contrôle sur leurs données. Google en profita également pour s’expliquer sur la collecte de données via ses devices. Selon ses dires, la collecte de données audio n’était pas le mode par défaut dans les paramètres de Google Assistant.

Le mode Voice & Audio Activity mis en cause

Sous peu, les utilisateurs de Google Assistant seront invités à examiner leurs préférences à partir du moment où leurs devices seront en mode « Voice & Audio Activity« . C’est ce mode en particulier qui est mis en cause car susceptible d’envoyer des enregistrements audio pour analyse.

Par ailleurs, les paramètres de Google Assistant sont devenus plus rigides quant au stockage d’enregistrements faits par erreur. Désormais, ceux-ci seront automatiquement effacés. Lorsque l’on fait référence à des enregistrements captés par erreur, il s’agit essentiellement du cas de figure dans lequel l’assistant croit avoir entendu le wake word et s’active. Ces enregistrements particuliers sont encore plus sujets à polémique. En effet, l’utilisateur ne se sait pas écouté et est donc plus susceptible de tenir des propos qu’il ne tiendrait pas s’il savait l’assistant actif.

Wake word et collecte de données audio

A propos du wake word, les paramètres Google Assistant ont également été modifiés. Ils permettent ainsi à l’utilisateur de régler la capacité de l’assistant à détecter le wake word. Il s’agira alors de prendre en compte le bruit ambiant ou le niveau d’intimité requis dans telle ou telle pièce.

Enfin, Google a récemment déclaré se préparer à « réduire énormément » la quantité de données audio sauvegardées. En tout cas pour les comptes ayant opté pour le mode Voice & Audio Activity, la majorité des données audio sera effacée dans les mois qui suivent l’enregistrement.

Enfin, il faut garder à l’esprit que la collecte de ces données n’a pas de finalité mercantile ou marketing déclarée. Il s’agit simplement d’améliorer les technologies existantes de reconnaissance vocale et de traitement du langage. Elles sont donc nécessaires à l’amélioration de la technologie vocale dans son ensemble. Pour autant, c’est une bonne chose que leur collecte et leur traitement fassent l’objet de plus de transparence.

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *