Parlez-vous SEO vocal ?

Cela ne vous aura pas échappé : l’avènement des assistants vocaux et des enceintes connectées est en passe de transformer nos habitudes. Parmi celles-ci, il en est une qui a déjà été modifiée sans même que nous nous en apercevions. Il s’agit de la manière dont les moteurs de recherche (et en particulier Google) facilitent notre accès à l’information. Pour ne citer que celui-ci : Google a amorcé un virage, passant ainsi de moteur de recherche à moteur de réponse. Cette transformation de fond est notamment motivée par l’essor de la recherche vocale, or qui dit recherche vocale dit SEO vocal. 

Qu’est ce que le SEO vocal ?

Pour ceux qui ne sont pas familiers de la notion, l’acronyme SEO renvoie à Search Engine Optimization. En français il est courant de parler de « référencement naturel ». Il s’agit d’un ensemble de méthodes permettant à une page web d’apparaître dans les meilleurs résultats des moteurs de recherche. C’est à dire en page 1, plutôt que de page de résultats on parle d’ailleurs de SERP (Search Engine Results Page). Le SEO ou référencement naturel se distingue du référencement payant ou SEA (Search Engine Advertising) en ce qu’il est gratuit. 

Encore récemment, les règles du SEO n’étaient déterminées que par la manière « traditionnelle » de rechercher l’information. En clair, les utilisateurs formulaient des requêtes simplistes en tapant sur leur clavier un ou plusieurs mots clés dont l’ordre n’importait que peu ou pas du tout. Or, l’apparition de la recherche vocale a rebattu les cartes. 

Désormais, la recherche se fait vocale mais également interactionnelle. En ce sens, l’utilisateur a maintenant le choix d’énoncer sa requête à voix haute. Pour ce faire, il peut s’adresser à ses enceintes connectées, sa tablette, son smartphone, son ordinateur mais aussi à son interrupteur ou à.. ses toilettes. De ce fait, la requête n’est plus constituée d’un simple mot clé ou d’une suite de mots clé. Elle revêt la forme d’une question, comme si l’utilisateur s’adressait à un interlocuteur en chair et en os. 

En effet, il est plus naturel voire instinctif de demander « à quelle heure ferme le Monoprix rue de la roquette ? » plutôt que « horaires Monoprix rue de la roquette ». 

Concrètement, qu’est ce que ça change ?

L’équipe Vokode a l’intime conviction que le vocal est en lui-même vecteur de nombreux progrès que nous évoquerons dans un prochain article. Toutefois, la recherche vocale et le développement du SEO vocal vont concourir à rendre l’information plus facilement accessible. Nous l’évoquions plus haut : Google se fait moteur de réponse et plus moteur de recherche. Cela passe notamment par l’apparition de nouvelles formes de résultats dans la Position Zéro. 

La Position Zéro est visible tout en haut de la SERP 1, comme son nom l’indique elle figure au dessus du premier résultat de recherche. Peut-être l’avez vous remarqué mais depuis le début de l’année 2016, des « boites » de résultat y ont fait leur apparition. Baptisés Featured Snippets ou Onebox, ils ont été mis en place par Google en réponse à l’essor de la recherche vocale donc du SEO vocal. 

De prime abord, il convient de distinguer Featured Snippet et Onebox. Le premier est constitué d’un contenu provenant d’une page internet dont la structuration répond aux règles du SEO vocal. Le second provient de partenaires de Google et le SEO vocal n’a donc aucun impact. Ainsi, une Onebox répondra à des requêtes telles que « quel temps fait-il à Paris » tandis qu’un Featured Snippet concernera des requêtes plus particulières telles que « qu’est ce que le SEO vocal ? ».

Un Featured Snippet n’est autre que tout ou partie d’un contenu considéré comme pertinent par les googlebots. Les googlebots sont les robots chargés d’indexer les pages web en fonction de leur structuration et de leur pertinence. 

En ce sens, un Featured Snippet pourra prendre la forme d’un tableau, d’une liste ou d’un paragraphe. A l’inverse les Onebox prendront la forme d’une direct answer mettant en avant une seule information (telle que l’âge d’une personne publique). Ils pourront également revêtir la forme d’un Knowledge Graph, celui-ci compilera alors plusieurs informations sur des entités (lieux, personnes, etc).

La recherche vocale ou la fin de la pluralité des résultats de recherche ?

Il existe une conséquence notable du développement de la recherche vocale et du SEO vocal. Elle concerne tant les référenceurs que les utilisateurs et impacte notre accès à l’information. Pour en prendre toute la mesure, il convient de garder à l’esprit qu’il n’existe qu’une seule et unique place en Position Zéro. Or, ce sera justement ce résultat de recherche – qui prendra la forme d’un Featured Snippet ou d’une Onebox – qui sera lu par l’assistant vocal. De ce fait, pour ceux qui ont recours à la recherche vocale, il faut dès à présent se préparer à abandonner la pluralité des résultats de recherche. En d’autres termes : il n’y aura plus une liste de résultats mais un unique résultat mis en avant par Google.

Du moins, l’abandon de la pluralité ne concerne que les utilisateurs qui auront exclusivement recours à la recherche vocale. Rassurez-vous : si vous formulez toujours vos requêtes en tapant, vous aurez accès à la liste familière de résultats. Pourtant, une étude Comscore estime que d’ici 2020, 50% des requêtes internet se feront par le biais du vocal. 

C’est pourquoi chez Vokode, nous pensons qu’il convient de se préparer dès maintenant au virage du SEO vocal. En particulier si l’on est référenceur ou producteur de contenu. Cet article a été rédigé de manière volontairement généraliste mais nous en consacrerons d’autres à des spécificités du SEO vocal

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *