Toilettes connectées : Alexa avec vous jusque dans vos W.C

S’il existe un endroit considéré jusqu’alors comme dernier bastion de l’intimité, il s’agit bien des toilettes. Pourtant, la révolution vocale est en marche. Converser avec son assistant vocal aux W.C. deviendra bientôt aussi banal que de chanter sous la douche. C’est en tout cas ce qu’ambitionne l’entreprise américaine Kohler grâce à ses toilettes connectées. 

Spécialisée dans les équipements de cuisine et de salle de bain, la marque a fait sensation en présentant ses premières toilettes connectées au CES (Consumer Electronics Show) 2019 à Las Vegas. Equipées d’Alexa – l’assistant personnel développé par Amazon – ces toilettes offrent les mêmes fonctionnalités que tout autre support. Si ce n’est que qu’en lieu et place d’enceintes connectées, vous vous adressez à vos latrines. 


Une expérience vocale omniprésente

C’est ainsi que « Numi 2.0 » a vu le jour. En plus d’être connectées ces toilettes offrent d’autres fonctionnalités plus en cohérence avec leur raison d’être initiale. Ainsi, elles offrent plusieurs modes déjà présents sur de nombreuses toilettes non connectées. Il est ainsi possible de faire chauffer le siège mais également de se laver les fondements. Seule différence et de taille : ces fonctions s’activent au son de votre voix. 

De prime abord, cette innovation peut sembler quelque peu gadget. Pourtant ce serait sans compter sur nos nouveaux usages de consommation de l’information. Ainsi, une étude révèle que 75% des américains consomment du contenu sur leur smartphone pendant qu’ils s’isolent aux toilettes. Le chiffre passe à 91% pour la tranche des 18-25 ans. Une telle pratique a déjà éradiqué la lecture plus conventionnelle (livres, magazines, etc). Celle-ci a donc laissé le champ libre a une multitude de formats développés pour ce moment précis et qui brillent par leur instantanéité. 

Par ailleurs, les toilettes sont aussi l’endroit privilégié pour accomplir des actions jugées rébarbatives. Ces actions iront des réponses aux mails à la complétude de déclarations en passant par le règlement de factures. Autant d’usages susceptibles d’être facilités par une telle innovation. 

C’est aussi et surtout pourquoi « Numi 2.0 » a de grandes chances de plaire. Car, qu’y a-t-il de plus instinctif et ludique qu’une conversation ? Au delà de ça, combien sommes-nous à purement et simplement oublier notre smartphone quand nous nous isolons aux petits coins ? Cette innovation serait donc à même de séduire les étourdis et plus largement, ceux pour qui discuter aux W.C n’est pas un problème. 

Enfin, une étude de Kartable révèle que pas moins de 56% des étudiants sondés disent travailler sur leur smartphone. Or parmi eux, 20% travailleraient aux W.C. Il s’agit d’une vraie manne de clients potentiels pour les toilettes connectées de Kohler. Pour les plus impatients, il faudra encore attendre. En effet, l’entreprise n’a pas communiqué de date de commercialisation, ni même de fourchette de prix. 

Les toilettes connectées ou l’invasivité des assistants vocaux

Depuis plusieurs années déjà, on note une présence accrue de la domotique au CES. Les innovations sont légion, à commencer par des plans de travail connectés KitchenAid jusqu’aux interrupteurs connectés Céliane, développés par Legrand. Ce n’était donc qu’une question de temps pour que nos lieux d’aisance soient également équipés de la technologie vocale. Or, cette stratégie d’invasivité des assistants vocaux est en passe de révolutionner des usages pourtant récemment introduits. 

C’est en tout cas ce que semble croire Abhishek Suthan, cofondateur et CEO de Pulse Labs. Il décrit les enceintes connectées comme une « gateway drug », affirmant que le vocal va se répandre dans tous nos appareils, avec ou sans écrans, du micro-onde à la TV. A croire qu’il en aurait oublié les toilettes connectées. Son opinion est en tout cas partagée par Rob Aksman, cofondateur et CEO de l’entreprise BrightLine. Ce dernier part du principe que les appareils non polyvalents tels que les enceintes connectées sont appelés à disparaître. Elles seront alors remplacées par des appareils à usage multiples tels que les TV connectées. 

Aussi, passé le côté quelque peu trivial de ces toilettes connectées, cette innovation semble plus pertinente que ce que l’on serait tenté de croire. Plus particulièrement, elle met en lumière une évolution de nos usages : serions-nous prêts pour l’avènement du vocal ?

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *