Bienvenue dans l’ère du voice marketing

voice marketing
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le voice marketing est une notion résolument récente, elle s’inscrit légitimement dans l’audio marketing. La technologie vocale s’est hissée depuis plusieurs années déjà au rang de nouveau canal de communication avec les consommateurs.

Les devices changent (smartphone, enceinte connectée, smart TV, smart ring, smart watch, etc) mais le canal reste le même. Aussi, rien de plus normal à ce que cette communication soit théorisée, particulièrement d’un point de vue marketing. D’autant que le vocal est déjà installé dans les moeurs. Les marques ont donc tout intérêt à se saisir du voice marketing et le plus tôt sera le mieux.

Le cas des applications vocales

De tout ce qu’englobe le voice marketing (expérience on site, voice search, pubs vocales, podcasts interactifs, etc) le format d’application vocale est probablement le plus répandu. Il est particulièrement plébiscité car il permet à la marque de développer une expérience sur-mesure, taillée à son image mais hyper-personnalisée et en adéquation avec un use case qui réponde aux attentes du consommateur.

En ce sens, une application vocale peut être dédiée à une gamme de produits, à un produit en particulier voire même à du contenu sans lien direct avec tel ou tel produit ou service. Autre avantage : si le use case adressé est choisi minutieusement il est susceptible de s’inscrire dans une routine pour l’utilisateur. Une routine à même de porter le message de marque au quotidien.

Précisons que 40% des consommateurs perçoivent la publicité vocale interactive sur smart devices comme étant moins intrusive que les pubs TV, print ou le display web.

Comment se saisir du voice marketing ?

Comme évoqué dans la notion de routine, il convient d’abord d’appréhender la place du vocal dans le quotidien du consommateur. Par là, il s’agit surtout d’identifier le bon use case pour délivrer le bon contenu au moment opportun.

Une fois le use case identifié, il s’agit de développer du contenu voice-first. En clair : écrire pour être entendu et pas pour être lu. Aussi, il ne suffit pas de reprendre le contenu d’une page web existante sans le modifier. Toutefois il n’est pas non plus nécessaire de recréer intégralement du contenu. Il vous suffit de transformer votre contenu existant en respectant les règles du design conversationnel.

Enfin, une fois votre application vocale développée et accessible à tous, vous devrez mettre en place une stratégie pour la faire connaître. Dans un second temps, donc une fois votre application connue, il vous faudra mettre l’accent sur la rétention utilisateur. Ce point revêt une importance équivalente à celle de la découvrabilité. Cela peut passer par la mise-à-jour de votre contenu ou par des événements récurrents.

Autant de considérations à intégrer dans votre stratégie de voice marketing. Quoi qu’il en soit, au vu de la courbe d’adoption de la technologie vocale, il est temps de se pencher dessus sérieusement.

Bienvenue dans l’ère du voice marketing.

Inscrivez-vous à la newsletter vokode

Recevez chaque semaine le meilleur de l’actualité à propos des assistants vocaux et des innovations liées à l’audio digital. 

Les articles similaires

Assistants vocaux restauration bouche

Le Moulin à Paroles #48

Le Moulin à Paroles : la revue de presse par l’équipe Vokode. Nous vous proposons une sélection d’articles sur la technologie vocale et son écosystème.

Lire plus »