Google met en voix ses premières annonces publicitaires sur Google Assistant

C’était attendu : le développement de la Voice search allait tôt ou tard faire l’objet de targeting. Nous n’y sommes pas encore mais les premiers tests semblent avoir été effectués. C’est en tout cas ce qu’ont relevé certains utilisateurs à l’issue d’une recherche vocale via Google Assistant. 

Les phases de test auraient ainsi débuté dans les premiers jours du mois de février. La stratégie n’a rien d’étonnant en ce que la Voice search progresse un peu plus chaque jour. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que l’entreprise ne se saisisse du sujet. 

A quand l’introduction effective des annonces publicitaires sur Google Assistant ?

La voice search fait couler beaucoup d’encre bien que certains chiffres se contredisent. De 50% de part de vocal dans les recherches d’ici 2020, nous sommes récemment passés à 30%. Quoi qu’il en soit, le potentiel semble suffisant pour Google. Précisons toutefois que les premiers tests d’annonces publicitaires ne sont pour l’instant pas interactionnels. Ils concernent exclusivement le cas d’une recherche vocale effectuée sur un device équipé d’un écran. 

Elles s’apparentent donc aux annonces traditionnelles, soit les fameux « liens bleus » apparaissant en haut des SERP. L’exemple le plus documenté reste celui d’un utilisateur américain dont la requête portait sur un MBA, plus précisément « talk to 4 week MBA ». Google Assistant lui a alors retourné une annonce publicitaire pour un MBA proposé par l’université de Bocconi en Italie. 

Or, il semble que ce test était ponctuel puisque l’annonce n’est apparue qu’une seule fois malgré plusieurs recherches identiques. D’où la conclusion qu’il ne s’agissait que d’une phase de test portant sur la stratégie de déploiement de l’offre publicitaire de Google sur son assistant. 

La voice search : un levier de taille

Pour l’heure, on ignore encore la date de mise en place effective des annonces publicitaires via Google Assistant. Loin de là même puisque cette ambition n’a pas encore fait l’objet d’une déclaration de la part de Google. Cela ne devrait toutefois plus tarder au vu de la multiplication des Devices connectées dans nos foyers. 

Se pose encore la question du coût pour les annonceurs, les places étant rares donc chères. Pourtant, reste à savoir ce qu’il adviendra dans le cas de Devices n’étant pas équipés d’écran. Dans ce cas particulier, il ne s’agira plus de rareté des places mais plutôt d’exclusivité car un seul résultat de recherche pourra être lu par l’assistant. Outre cette considération, qu’en pensera l’utilisateur ? Plus que l’abandon de la pluralité des résultats de recherche, cela reviendrait à renoncer à l’indépendance de ces résultats vis-à-vis des annonceurs. Affaire à suivre.

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *