Le Moulin à Paroles #47

Le Moulin à Paroles : la revue de presse par l’équipe Vokode. Nous vous proposons une sélection d’articles sur la technologie vocale et son écosystème.

Quelle place pour le vocal dans notre futur ?

C’est un constat de plus en plus répandu : la technologie vocale est appelée à prendre de l’envergure. C’est en tout cas ce qu’expliquait Katya Lainé – CEO de Kwalys – au ChatBot Summit de Tel Aviv. Tant et si bien que les assistants personnels constitueront bientôt un canal propice au commerce, aux services et plus largement à l’économie tout entière. Pour être encore plus ancrée dans notre quotidien, l’intelligence artificielle de même que la reconnaissance vocale devront se perfectionner pour offrir de nouveaux usages. Enfin, peut-être faudra-t-il envisager l’introduction de bots omni-canaux afin de démocratiser le vocal aux yeux du grand public.

=> Quel avenir pour les assistants virtuels ?

Hey Alexa, tu me suis ?

L’article précédent a beau parler de l’évolution de la place de la technologie vocale dans notre société, elle n’est pas la seule à évoluer. En effet, les devices vont elles-aussi être modifiées au gré des besoins utilisateurs mais également au gré des innovations technologiques. C’est pourquoi une équipe est actuellement en train de plancher sur le sujet au Amazon Lab126 de Sunnyvale en Californie. Baptisé Vesta, ce robot embarquera Alexa et vous suivra partout dans votre domicile, du moins là où vous l’autoriserez à le faire. Équipé de détecteurs, caméras et ayant recours à la computer vision, il sera aussi autonome que les voitures éponymes. Pour l’heure, on se questionne encore sur l’utilité d’une telle innovation. La question reste en suspens puisque le prototype n’est pas encore assez abouti pour pouvoir être commercialisé tel quel.

=> Are You Ready For an Alexa Robot to Follow You Around?

Les alcooliers s’emparent du vocal

A l’heure où les annonceurs français peinent encore à exploiter le potentiel du vocal, plusieurs exemples de campagnes vocales réussies nous viennent des Etats-Unis ou du Royaume-Uni. Il s’agit essentiellement de multinationales comme Diageo ou encore Heineken, qui s’y sont essayées avec succès. Les deux entreprises ont surfé sur le concept de la livraison : Diageo avec des échantillons gratuits et Heineken avec son service de livraison Drinkies pour l’instant cantonné aux frontières de la Hollande, du Vietnam, de l’Egypte, de la Malaisie et du Mexique. D’autres exemples témoignent de la réussite d’expériences autour de l’image de marque ou de son écosystème. Pour ne citer que celles-ci on pensera à The Bar ou à la Talisker Tasting Experience, toutes deux de Diageo. La seconde permettant ni plus ni moins de faire des consommateurs des ambassadeurs de la marque, un exemple à suivre.

=> Beverage Companies Leveraging Voice to Enhance User Experience, at Home and In-Store

Le B.A.-BA de la dégustation avec Alexa

Nous en parlions ci-avant : le géant anglais des spiritueux, Diageo a lancé sa première skill de dégustation de whisky. Baptisée Talisker Tasting Experience, elle a pour but de rendre cet exercice plus accessible au grand public. Les équipes de Talisker sont parties du principe que le public avait une certaine curiosité à l’égard du whisky, en tout cas davantage que pour d’autres produits. L’utilisateur est d’abord invité à sélectionner la gamme souhaitée puis il reçoit des conseils quant à l’approche de la complexité et de la richesse des arômes. En fin d’expérience, il peut également poser des questions sur l’univers de la distillerie dont l’ile de Skye où celle-ci est située. Les utilisateurs passent un temps moyen de 7,5 minutes sur la skill tanis que la tranche horaire privilégiée est située entre 19h et 20h. Cet exemple est un tel succès que Diageo envisage de le décliner à d’autres marques du groupe.

=> Diageo sees promise in using voice to turn drinkers into brand ambassadors

Enfin un recueil des podcasts de marque

C’est à M6 Publicité que l’on doit cette initiative avisée. La chaine s’est emparé du sujet après avoir constaté le succès de ce nouvel ancien format. Il est vrai que près d’un quart des Français en consomment (23%) comme en témoignent les 120 millions de téléchargement. Cet observatoire des podcasts de marque s’accompagnera d’études et insights, de même que d’un podcast consacré au décryptage des podcasts de marque. Là encore, une initiative à saluer.

=> M6 Publicité lance son Observatoire des podcasts de marque

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *