Google améliore la sensibilité de son wake word « ok google »

Ok Google
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Répété maintes et maintes fois quotidiennement, les wake words de nos assistants vocaux sont rentrés dans le langage courant. D’ailleurs, vous en connaissez probablement, entre : « ok google » ou « hey google » ou encore « hey siri ». Pour rappel, un wake word permet d’activer un assistant vocal. Une fois prononcé, celui-ci est prêt à recevoir vos intents donc à répondre à vos questions ou effectuer des actions.

Avec l’essor de la technologie vocale, la sensibilité des wake words revêt une importance particulière car sont appelés à être utilisés dans différents environnements. Dans le foyer de l’utilisateur, le device n’aura aucun problème à déceler un « ok google » même prononcé depuis une autre pièce. Toutefois un environnement bruyant tel qu’un espace public requiert une sensibilité accrue de la part du device.

Une nouvelle fonctionnalité appliquée au « ok Google »

Google a récemment pallié ce problème : désormais les utilisateurs peuvent régler la sensibilité de son Google Home. Ils peuvent ainsi modifier le réglage standard pour accroitre ou réduire la sensibilité du device.

Une fonctionnalité bien accueillie chez les utilisateurs car outre le fait de ne pas parvenir à activer son assistant vocal, l’inverse peut aussi se produire. On ne compte plus les cas d’activations inopinées d’enceintes connectées ayant cru déceler un « ok google » ou « hey Alexa ».

Plus de respect de la vie privée ?

Un autre problème posé par les activations inopinées étaient les enregistrements intempestifs de conversation d’utilisateurs. Particulièrement quand ces derniers ne se savaient pas écoutés. La plupart des GAFAM avait déjà pris des mesures en ce sens. Néanmoins, ce point particulier reste une préoccupation pour de nombreux utilisateurs et détracteurs de la technologie vocale.

Qu’ils se rassurent : il est désormais nettement plus simple de contrôler la collecte de nos données audio. En ce qui concerne la fonctionnalité relative au wake word, il faudra patienter encore un peu.

Nous l’évoquions dans un précédent article : les interfaces vocales sont appelées à se généraliser à court ou moyen terme. Pourquoi ?

Principalement du fait des nouveaux comportements imposés par la lutte contre le coronavirus. C’est pourquoi il est intéressant de voir Google adresser le problème de la sensibilité. En effet, la technologie vocale doit s’adapter à une utilisation dans des environnements bruyants du fait de l’évolution de nos comportements.

Inscrivez-vous à la newsletter vokode

Recevez chaque semaine le meilleur de l’actualité à propos des assistants vocaux et des innovations liées à l’audio digital. 

Les articles similaires