Récap’ VivaTech Voice

Nous étions à l’édition 2019 de VivaTech et étions évidemment enthousiastes à l’idée de découvrir les nouveautés en termes de vocal. Pour ceux qui n’y étaient pas, voici un récapitulatif en mots et en images. 

“The consumer experience is changing especially in the beauty industry. Services, augmented reality, #voice and #AI are the key. The difference lies in personalized experiences”, our inspiring CDO, Lubomira Rochet live at #VivaTech #beautytech pic.twitter.com/wtpCx0KoOg— L’Oréal Group (@Loreal) 17 mai 2019

Comme exprimé par Lubomira Rochet, CDO de L’Oréal le maitre-mot qui semble avoir animé le développement de la plupart des expériences vocales croisées sur notre chemin est l’expérience client. 

A commencer par l’exemple parlant (sans mauvais jeu de mots) du site e-commerce Yoox appartenant à Richemont. Le site s’est doté des services de Bixby, l’assistant vocal de Samsung. De l’historique d’achat à la recommandation de produits similaires jusqu’à la redirection vers la fiche produit, tout est fait pour simplifier l’acte d’achat.

Une requête aussi vague que « je veux des baskets jaunes » permet de démarrer sa recherche, qui s’affine avec le temps en fonction des achats effectués par l’utilisateur mais aussi de sa wishlist. Ne manque plus que le paiement vocal et l’expérience de commerce vocal sera complète !

Pour la démonstration de son voicebot OUIbot, Oui.SNCF avait sorti le grand jeu : écran interactif avec buzzer pour saisir ses requêtes via micro. L’expérience est fluide et transforme le parcours client, là encore seul le paiement vocal n’est pas encore accessible mais son absence ne nuit en rien à l’expérience globale. Afin de rendre pleinement compte du potentiel du voicebot, un Google Home avait été installé à quelques mètres dans un décor rappelant celui d’un intérieur cosy. 

Passons à Google justement ! Le géant de Mountain View s’était offert l’un des plus gros stands du salon, du moins l’un des mieux décorés. Baptisé Google Village, les visiteurs pouvaient s’y plonger et voguer de pièce en pièce pour découvrir des cas d’usages de l’assistant vocal : domotique, musique, cuisine sur différents devices (Sonos One, Lenovo Smart Display 10, Samsung Smart TV, Google Home).


Le tout dans une ambiance quasi feutrée aux couleurs de bonbonnière. Au hasard de ses déambulations, le visiteur tombe aussi sur de discrètes affiches de promotions de différentes actions (dont Carrefour, Fnac).

En s’éloignant du stand de Google pour se rendre à celui de L’Oréal, difficile de rater la démonstration consacrée au miroir intelligent Virtual Hair Advisor qui fait sensation à VivaTech. Commandé vocalement, on passe d’une couleur de cheveux à une autre au gré des envies. Non content de vous montrer à quoi vous ressemblerez avec les cheveux rouges, le miroir vous permet de comparer avec votre choix précédent. Si vous n’êtes toujours pas satisfait, il vous est possible d’avoir recours à des dégradés ou autres expérimentations capillaires. Dans le coin supérieur droit de l’écran, une conseillère virtuelle vous accompagne et vous aiguille dans vos choix. Une autre vision de la mise en beauté 2.0. 

Poursuivons sur la beauté 2.0 avec l’exemple de Sephora qui décline son Beauty Hub à domicile. Déjà implanté en point de vente, il sera bientôt accessible sur devices connectées et intégrant évidemment une interface visuelle. L’utilisateur n’a qu’à choisir le style qui lui sied le plus et se laisser guider au gré des étapes du tutoriel. En plus de la voix, une vidéo explicative vous montre les bons gestes à adopter. L’expérience se poursuit jusqu’à la possibilité de commander les produits. Même combat que pour les autres exemples : impossible pour l’instant de payer vocalement, il faut se contenter d’une redirection vers la fiche produit. 


En se dirigeant vers la sortie de VivaTech, un passage par le stand de Citroën s’impose pour comprendre comment le vocal se met au service des nouvelles mobilités. L’assistant Saytroën reçoit les instructions du conducteur et l’emmène à bon port, le tout sans toucher au volant. 

Il est temps pour nous de repartir, sans voiture autonome mais en métro, à l’année prochaine VivaTech ! 

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *