Assistant débarque sur Sonos où Alexa l’attend déjà

Initialement prévue pour 2018, il a finalement fallu attendre la deuxième moitié du mois de mai 2019 pour assister à l’intégration de Google assistant aux enceintes Sonos. C’est donc sur les enceintes les plus récentes de la marque que les utilisateurs auront la possibilité de converser avec l’assistant de Mountain View, ce qui les changera de la conversation avec Alexa.

Pour rappel, l’assistant vocal d’Amazon est déjà disponible sur les enceintes Sonos depuis plus d’un an. Il y avait donc urgence pour Google à faire en sorte que leur assistant vocal le soit aussi. Il faudra d’ailleurs plus que cette intégration tardive pour que Google rattrape sont retard. En effet, à l’heure où elle est annoncée, Alexa est déjà disponible sur plus de 60 000 appareils, commercialisés par pas moins de 7 400 marques.

Une progression notable quand on sait qu’elle ne l’était que sur 20 000 à peine un an auparavant. En comparaison, Google n’intègre pour l’instant « que » 10 000 devices. Ajoutons à cela qu’Amazon dit avoir vendu 100 millions de devices depuis le début de l’année 2019..

Une intégration plus tardive en France 

Les utilisateurs français d’enceintes Sonos One et Sonos Beam devront néanmoins patienter jusqu’au mois de juillet. Au même titre que le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie ou encore l’Allemagne et les Pays-Bas, qui devraient toutefois pouvoir en profiter plus rapidement.  

Les utilisateurs auront accès aux commandes caractéristiques d’un Google Home en plus du contrôle de la domotique. Peut-être faudra-t-il s’armer de patience pour voir arriver les nouvelles fonctionnalités de Google assistant telles que la conversation continue, le Voice Match ou encore les appels. En effet, Google fait généralement bénéficier ses propres devices de ces fonctionnalités avant de les décliner sur celles d’autres constructeurs. 

Une intégration au détriment d’Alexa ?

Là où le bat-blesse pour Amazon, c’est que les utilisateurs ne pourront utiliser qu’un seul assistant vocal à la fois. Or, l’intégration de Google assistant aux enceintes Sonos One et Beam implique de désactiver Alexa. Seuls les utilisateurs détenteurs de plusieurs devices pourront configurer Alexa par défaut sur certains et assistant sur d’autres. 

Ce qui semble être un problème apparent pourrait finalement ne pas l’être. Les utilisateurs de produits Sonos détiennent généralement plus d’un appareil, auquel cas ils auront la possibilité de s’adresser à Alexa dans une pièce et à assistant dans l’autre selon leurs préférences. 

Autre particularité : chaque assistant tiendra compte de l’action effectuée sur un autre appareil, quel que soit l’assistant qui l’intègre. Ils pourront donc agir en conséquence : si Alexa passe un morceau sur un appareil, assistant pourra le reconnaître et fournir des informations dessus voire changer de morceau. 

Au rythme d’intégration croissant des deux assistants vocaux, il y a fort à parier que les utilisateurs auront de plus en plus l’opportunité de choisir entre Alexa et assistant

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *