Voice technology & coronavirus : Vocalis Health développe une app de diagnostic

voice technology
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La start up israélienne Vocalis Health met la voice technology au service de la lutte contre le coronavirus. Elle n’est pas la première à proposer une solution en ce sens mais son approche diffère de celle des autres. Elle se rapproche de celle de voca.ai. Une startup qui ambitionne de diagnostiquer le covid19 en analysant la voix de ses utilisateurs.

Vocalis Health propose également une autre utilisation de la voice technology. Hormis l’aspect diagnostic, elle permet aussi de suivre l’évolution des symptômes. L’utilisateur peut également s’assurer qu’il ne s’agit pas des symptômes liés à un autre virus. Pour ce faire, elle collecte les données audio des utilisateurs et tente d’isoler des dénominateurs communs.

En pratique : la voice technology par Vocalis Health

Campagne de collecte de données vocales de Vocalis Health

Pour mener à bien le développement de leur solution, les équipes de Vocalis Health tentent de recueillir un maximum de données audio. Ainsi, la startup pousse les donneurs à enregistrer des phonèmes de type « aaaah » mais pas seulement. Par exemple ces derniers peuvent aussi s’enregistrer en train de raconter leur journée.

L’objectif de cette collecte est d’identifier des biomarqueurs vocaux, inaudibles à l’oreille. Se faisant, l’entreprise aide la communauté médicale à recueillir des insights sur les symptômes. Cette solution faisant la part belle à la voice technology est menée par le Ministère de la Défense d’Israël. La collecte des données vocales sera conduite auprès des hôpitaux et institutions académiques. Les patients atteints de la maladie peuvent s’enregistrer sur une application mobile dédiée. Pour l’heure, Israël compte 4 000 cas déclarés.

Une collecte de données vocales ouverte à tous

La collecte ne concerne pas uniquement les personnes atteintes. Elle s’adresse également à toute personne désireuse de participer. Vocalis Health ambitionne de collecter les données vocales d’au moins 100 000 personnes. Les donneurs font ensuite l’objet d’un suivi sur une durée d’un mois après l’envoi de leur premier don

La collecte a débuté la semaine dernière et prendra fin en décembre 2020. Une fois les données compilées, un algorithme apprenant les analyse. Celui-ci est censé identifier une « empreinte digital » ou marqueur dans la voix des personnes atteintes de la maladie. Une fois isolés, ces marqueurs faciliteront grandement le travail des professionnels de santé.

Il semble que la voix ait bel et bien un rôle à jouer dans la lutte contre la pandémie et pas seulement en termes de pédagogie ou d’entertainment !

Inscrivez-vous à la newsletter vokode

Recevez chaque semaine le meilleur de l’actualité à propos des assistants vocaux et des innovations liées à l’audio digital. 

Les articles similaires

Vocal revue de presse Moulin à Paroles

Le Moulin à Paroles #18

Chaque semaine, Le Moulin à Paroles par l’équipe de Vokode vous propose une sélection d’articles sur le vocal et les différents univers qui l’entourent. Artwork

Lire plus »