Le Moulin à Paroles #33

Le Moulin à Paroles : la revue de presse par l’équipe de Vokode, vous propose une sélection d’articles sur le vocal et les différents univers qui l’entourent.

Quand la voix prend corps

Le mot est lâché : Rohit Prasad directeur de la division d’Alexa Amazon souhaiterait donner un corps à l’assistant vocal. Selon lui, seule cette avancée permettrait de développer le champ de compétences de l’intelligence artificielle. Il est vrai que l’assistant vocal serait à même d’appréhender le monde sous un autre angle s’il était amené à sortir des devices auxquelles il reste pour l’instant cantonné. Pour l’heure, il est impossible de savoir si le concurrent de Google planche effectivement sur une telle innovation, affaire à suivre..

–> Le créateur de l’assistant vocal Alexa voudrait lui donner un corps robotique

Tailler une bavette pour faire ses courses

Finie la liste griffonnée sur un post-it ou un bout de papier ! D’abord Walmart, Monoprix et Leclerc puis Intermarché lancent leurs applications de commerce vocal. Qu’il s’agisse d’actions ou de skills, la nouvelle tendance du retail est déjà là et les premières innovations montrent la voix. Outre un service de commande vocale, la plupart proposent également des recettes vocales ou des quizz, à quand le paiement vocal ?


–> Walmart to Enable Direct Voice Ordering Through Google Assistant

–> Intermarché lance un service de commerce vocal avec Google Assistant, bientôt disponible sur Alexa

Alexa était dans nos enceintes et maintenant dans nos écouteurs (sans fil)

L’omniprésence ou invasivité (pour ses détracteurs) de l’assistant vocal d’Amazon se poursuit. Après avoir conquis des supports aussi insolites que des toilettes, des interrupteurs ou des plans de travail, Alexa s’invite dans les nouveaux écouteurs sans fil développés par Amazon. Attendus au second semestre 2019, ces écouteurs viendront concurrencer ceux d’Apple et d’Amazon. L’entreprise de Jeff Bezos promet déjà une qualité sonore supérieure à celle des AirPods pour un prix inférieur.

–> Écouteurs sans fil : Amazon lance ses concurrents des AirPods

Google Assistant s’offre un timbre de crooner

La superstar John Legend a prêté sa voix à l’assistant développé par Mountain View. Quelques phrases anodines ont d’abord mis la puce à l’oreille des utilisateurs américains en mars dernier. Désormais et ce, depuis le 3 avril dernier, le crooner est officiellement capable de répondre aux questions des utilisateurs voire de chanter quelques airs. John Legend s’impose ainsi comme la première star de la chanson à prêter sa voix à Google Assistant, gageons que cette tendance n’en est qu’à ses débuts.

–> La voix de John Legend débarque sur Google Assistant

Découvrez Fernand, l’assistant vocal des agriculteurs

Disponible sur enceintes connectées comme sur smartphone, Fernand est le fruit du travail de la start-up Promize. Il permet une visualisation simplifiée des données compilées par les logiciels de gestion d’une exploitation et renvoie une réponse synthétique à une requête vocale concrète telle que « Puis-je vendre mes récoltes ?« . Une preuve supplémentaire de la multiplicité des applications concrètes de la technologie vocale.

–> Fernand l’Assistant : la reconnaissance vocale au service des agriculteurs

Insolite : quand Alexa prend les commandes

Plusieurs mésaventures ont déjà été relatées par des utilisateurs d’enceintes connectées se retrouvant avec des commandes qu’il n’avaient jamais passées. C’est ce qui est arrivé à Bethany Becknell, une américaine vivant dans l’Etat de l’Oklahoma dont l’assistant a jugé bon de commander 60 rouleaux de papier hygiénique. La confusion est survenue quand Alexa a confondu le sermon d’un pasteur à la télévision avec celui de sa propriétaire. Précisons que celui-ci avait inclut une commande explicite dans son texte : «Alexa, order toilet paper.»

–> Alexa commande 60 rouleaux de papier toilette

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *