Un assistant vocal en classe d’anglais

Le Ministère de l’éducation a émis un appel à projet cet été pour la conception d’un assistant vocal à destination des classes d’anglais. Destiné aux classes de primaire, cet appel à projet vise à remédier au problème d’accent, récurrent chez les professeurs.

Or, il se trouve que c’est au plus jeune âge que l’oreille humaine se forme et apprend à distinguer les sons. C’est pourquoi la présence d’un assistant vocal en classe d’anglais est requise. Les élèves pourront alors se familiariser à une prononciation plus neutre.

Détails sur l’assistant vocal en classe

Le Ministère de l’éducation a formulé plusieurs exigences. A commencer par le fait que les données de l’assistant soient accessibles en local et via le cloud. En outre, celui-ci devra être intégré à plusieurs devices dont des enceintes connectées mais aussi ordinateurs, tablettes et smartphones.

Le déploiement de l’assistant vocal en classe d’anglais devrait concerner 32 000 écoles. Pendant la période de test, seules 500 écoles accueilleront l’intelligence artificielle pédagogue. Les projets seront jugés sur la qualité de la proposition technologique mais aussi sur la caractère pédagogique du contenu proposé.

Le projet ayant remporté l’appel se verra verser une enveloppe de 200 000 euros. Reste à savoir si le Ministère aura recours aux services des plus gros acteurs (Amazon, Google, Apple, etc) ou à des structures plus modestes.

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *