Le Moulin à Paroles #45

Le Moulin à Paroles : la revue de presse par l’équipe Vokode. Nous vous proposons une sélection d’articles sur la technologie vocale et son écosystème.

Quel avenir pour l’économie de la voix ?

Le taux de pénétration des enceintes connectées a été plus rapide que celui des smartphones. Et ce, malgré le fait que leurs détracteurs leur reprochent une intrusion dans leur intimité voire un espionnage actif. Ce constat en dit long sur le potentiel de la technologie vocale. Pour autant, les fonctionnalités restent encore trop limitées aux yeux des français qui tentent une fois l’expérience et n’y reviennent pas si celle-ci s’avère décevante. On note toutefois une adoption grandissante du vocal par de nombreux secteurs (cosmétique, alcools, hôtellerie, etc). Comment les acteurs français du vocal préparent-ils la riposte face à l’hégémonie des géants américains ? Quels services seront susceptibles de fédérer le grand public autour de cette technologie ? Autant de questions nécessaires à l’évolution des consciences et de la technologie vocale.

=> Derrière les assistants vocaux, les défis de l’économie de la voix

Les Mac Drive vocaux arrivent chez Mac Do

Le géant de Chicago déploie de nouveaux services dans le cadre d’une stratégie d’amélioration de l’expérience client. Parmi ceux-ci, des friteuses ou fontaines à boisson automatiques mais aussi et surtout des drive-in vocaux. L’expérience a été menée dans un des restaurants de la chaine situés à Chicago justement. Outre une expérience client améliorée, ces innovations sont censées alléger la charge de travail des employés. Dans cette optique, les menus ont d’ailleurs déjà été simplifiés. La chaine Domino’s pizza avait ouvert la voix en testant des commandes téléphoniques à reconnaissance vocale.

=> MCDONALD’S IS TESTING VOICE-ACTIVATED DRIVE-THRUS

Mastercard dévoile sa première application vocale

Priceless Experiences, tel est le nom choisi par l’entreprise pour sa première application vocale déclinée en skill et en action. Pour l’heure, aucune information n’a été dévoilée quant à sa date d’introduction. Toutefois, elle est déjà accessible dans cinq grandes villes américaines que sont New-York, Los Angeles, Miami, Boston et Chicago. Un site web priceless.com est d’ailleurs dédié à l’expérience élaborée autour de six thèmes dont culinaire, voyage, arts et culture, shopping, entertainment et sports. Des événements et offres spéciales seront proposés aux détenteurs d’une carte bancaire Mastercard. Ce projet vise à instaurer un lien émotionnel et culturel entre la marque et ses clients, qualifié de sensory branding strategy. Cette stratégie devrait rendre la marque plus identifiable, ce qui explique aussi pourquoi le logo sonore développé récemment reviendra de manière récurrente dans l’application. Un exemple réussi d’utilisation de la technologie vocale à des fins de branding.

=> Mastercard to Launch “Priceless Experiences” Voice App, Exclusive for Cardholders

Traitements médicamenteux : Assistant meilleur que Siri ou Alexa

Plusieurs exemples témoignent du potentiel du vocal mis au service des plus fragiles. Qu’il s’agisse d’améliorer la vie des pensionnaires en EHPAD ou le traitement de certains patients en milieu hospitalier ou à domicile, les services innovants basés sur la voix fleurissent. Pourtant, au même titre que n’importe quel secteur, la bataille fait rage entre les différents assistants vocaux. Or, une étude récente publiée par le Nature Digital Medicine semble classer Google Assistant en première position sur le sujet particulier des traitements médicamenteux. Cette étude a été conduite par les chercheurs Yan Fossat et Adam Palanica, employés par le laboratoire Klick Health de Toronto. Interrogés sur 50 médicaments parmi les plus répandus, les assistants devaient fournir des informations en lien avec ceux-ci.

=> Google Assistant is better than Alexa or Siri at helping patients with their drugs, study finds

Jouir par l’ouïe

Le podcast n’en finit plus de séduire, sa durée, son format et la liberté d’écouter ce que l’on veut quand et où on veut fait de plus en plus d’adeptes. On en trouve de toutes sortes et consacrés à des sujets divers et variés dont Parle à mon Luc consacré au travail de Luc Besson. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que des contenus érotiques soient créés pour nos oreilles. De la fiction aux extraits de littérature érotique, les conteurs sont souvent des gens du métier, ce qui apporte évidemment beaucoup à l’expérience. Malgré de nombreux avantages, ce nouveau terrain à conquérir comporte évidemment quelques inconvénients. Découvrez des morceaux choisis dans l’article ci-dessous.

=> Le podcast sexe, une alternative au porno ?

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *