Reconnaissance vocale : un marché à 26,79 milliards de dollars d’ici 2025 ?

Meticulous Research a publié une étude mettant en lumière des chiffres éclairants sur le marché de la reconnaissance vocale. Celle-ci table sur un taux de croissance composé de l’ordre de 17,2% par an. En clair, le marché de la reconnaissance du langage et de la reconnaissance vocale atteindrait 26,79 milliards de dollars d’ici 2025.

L’étude en question s’intitule “Speech and Voice Recognition Market by Type, End, Technology, and Geography – Global Forecast to 2025”. La raison d’une telle projection est simple : les technologies de reconnaissance du langage sont plébiscitées pour leur rentabilité. C’est aussi l’interopérabilité qu’elles permettent qui attire tant.

Reconnaissance vocale : un intérêt grandissant de la part des consommateurs

L’adoption croissante des technologies de reconnaissance vocale par les particuliers donne naissance à un écosystème d’acteurs et start-ups développant des solutions consumer-centric. La demande en hausse jugule cette croissance, à l’exception peut-être des consommateurs plus âgés. Ils sont freinés par les a priori propres à cette nouvelle technologie mais aussi par le prix élevé des smart devices.

Un marché attirant plusieurs secteurs

Les utilisateurs finaux des technologies de reconnaissance du langage et de reconnaissance vocale appartiennent à divers secteurs. Pour ne citer que ceux-là : le e-commerce, l’hôtellerie, l’éducation, l’automobile, la santé, la banque, les assurances ou l’industrie. Ajoutons également le retail, le gouvernement, les services publics, la défense ou encore l’armée. Pour l’instant, c’est le secteur automobile qui détient la part la plus importante de ce marché.

Une répartition géographique en cinq régions

Le marché de la reconnaissance du langage et de reconnaissance vocale se répartit en cinq régions principales. Il s’agit essentiellement de l’Amérique du Nord, de l’Europe, de l’Asie Pacifique, de l’Amérique latine, du Moyen-Orient et de l’Afrique. Sans surprise, c’est l’Amérique du Nord qui se place en pole position en raison du fait que plusieurs des principaux acteurs sont des entreprises américaines.

Sigismond de Malleray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *